L’autonomie, l’agilité ainsi que l’aisance relationnelle sont autant de soft skills, ou compétences comportementales, dont les entreprises et recruteurs sont friands. Au cœur de tous ces enjeux, la communication orale. Alors comment améliorer sa prise de parole ? Et dans quelle mesure influence-t-elle nos autres soft skills ? On vous explique.

Hard Skills vs. Soft Skills

Si l’on remonte à quelques années en arrière, on ne jurait alors que sur des profils hard skills. En effet, les compétences techniques, la maîtrise de certains logiciels ainsi que le diplôme et le parcours académique valaient plus que tout. Mais l’intelligence artificielle a bousculé le monde du travail, et a fait ressortir l’importance des soft skills. L’humain a encore son mot à dire !

Savoir-être et compétences comportementales plus que jamais plébiscités

Les innovations et avancées technologiques dépendent avant tout de prises de décisions collectives. Pour avancer et rester dans la course, les équipes doivent pouvoir communiquer de manière efficiente aussi bien à l’interne qu’à l’externe. « Et malgré tous les moyens de communication dont on dispose, l’oral fait encore défaut chez certains et les freine professionnellement, constate Pia Martin, Manager Offre et Expertise Communication. Pour elle, une chose est sûre, à compétences égales ou diplôme égal, la différence est le style ». Alors que nous ne sommes pas dotés des mêmes facilités, les savoir-être, caractéristiques mêmes des soft skills, sont plus que jamais des compétences à développer.

En France, on ne nous a pas appris à bien communiquer. Aux États-Unis par exemple, les enfants savent prendre la parole dès leur plus jeune âge. Souvent, on n’insiste pas alors qu’il vaudrait mieux.

La nécessité de travailler le fond et la forme de la communication orale

Alors que la prise de parole en public s’avère parfois indispensable, une bonne communication n’est souvent pas innée. Pourtant, Pia Martin, originaire du monde du théâtre et entourée d’une équipe de professionnels expérimentés se veut confiante et rassurante. Selon elle, de réels progrès en communication peuvent se produire et même permettre d’apprivoiser d’autres soft skills. Il suffit d’utiliser des méthodes et des outils de communication adaptés pour exercer à la fois sa voix et sa prise de parole.
Pour préparer une bonne communication orale, un certain nombre de questions se posent vis -à -vis de l’audience ciblée, de l’environnement et du message que l’on souhaite transmettre. En tant que chef de projet par exemple, quel est mon objectif de communication, quels sont les besoins de mes interlocuteurs et comment maintenir leur attention ? Comme pour tout autre soft skill, la communication orale nécessite de se former et de s’entraîner.

La prise de parole au cœur des soft skills

Alors que le travail à distance se généralise, les interactions orales, les postures ainsi que la gestuelle n’en deviennent pas moins secondaires. Au contraire, la collaboration à distance implique la maîtrise de nombreux soft skills dont la communication orale à ne surtout pas négliger lors de visioconférences par exemple.
Comme le rappelle Pia Martin : « une prise de parole réussie peut clairement stimuler d’autres compétences », telles que :

  • L’autonomie via une organisation et une répartition efficace du travail
  • L’intelligence relationnelle soit notre capacité à écouter et à créer du lien avec autrui
  • L’intelligence situationnelle soit notre aptitude à répondre de manière adaptée à une situation complexe
  • L’agilité et la flexibilité, indispensables en mode projet
  • La créativité et le sens de l’innovation via le partage d’idées
  • L’esprit d’initiative à travers la mise en place d’actions concrètes

Les soft skills sont des ressources internes que l’on a tous. Il faut aller les explorer. C’est souvent dans l’inconfort et dans l’adversité que l’on atteint notre plein potentiel.

Formation à la communication orale : quels bénéfices ?

Pia Martin voit de plus en plus de jeunes actifs investir les formations de prise de parole, même si évidemment il n’y a pas d’âge pour se former à la communication orale. Sur une durée de deux ou plusieurs jours, les ateliers dirigés par des experts, souvent issus des arts du spectacle, reviennent sur les bases de la prise de parole en public des fondamentaux au perfectionnement. Coachés, filmés et parfois même relookés, les participants apprennent à:

  • Gérer leur trac et leur respiration
  • Se défaire du regard des autres
  • S’affirmer de manière authentique devant un groupe
  • Convaincre et captiver leur auditoire
  • Dialoguer avec aisance en situation difficile

Que ce soit pour se perfectionner à l’oral, intégrer de nouvelles techniques pour convaincre ou intervenir en communication de crise, une chose est sûre : une bonne communication se travaille. Soft skill incontournable, l’aisance à l’orale représente un véritable levier personnel et professionnel. La voix, la respiration et le lâcher-prise sont autant d’éléments stimulés en formation pour de nouvelles prises de parole réussies !

Formations sur ce thème

Défiler vers le haut
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nécessaires pour améliorer votre expérience et réaliser des statistiques des visites.